État d’urgence…


… la France inquiète les experts en droits de l’homme de l’ONU

Par Guillaume Champeau

Cinq experts indépendants de l’ONU se sont unis pour dénoncer ensemble la législation sur l’état d’urgence et la législation sur la surveillance des télécommunications en France, qu’ils estiment attentatoire aux droits et libertés fondamentales…

Lire la suite sur Numerama...
Publicités

Madaya : une nouvelle manipulation médiatique


Tout est bon pour ressusciter la légende de « Bachar le Tyran »

arton37180-b7ee6

Alors que le Hezbollah encercle la localité de Madaya, autorisant les civils à circuler, mais interdisant la sortie des 600 combattants d’Al-Qaïda et d’Ahrar al-Cham, l’Arabie saoudite et le Qatar ont lancé une campagne dénonçant le siège de la ville. Selon Médecin du Monde, 23 personnes y seraient mortes de faim. Mais selon les habitants, comme à Yarmouk, les jihadistes ont confisqué l’aide alimentaire et la leur revendent hors de prix. Le gouvernement syrien a conditionné l’envoi de nouveaux convois d’aide humanitaire à l’accès à deux autres localités encerclées par les jihadistes, Fouaa et Kéfarya. En définitive, un accord est survenu permettant à l’Onu de pénétrer dans les trois villes. Rendant impossible la continuation de l’intoxication médiatique, le Hezbollah a couvert l’événement en direct, via sa télévision Al-Manar. Interrogés par la chaîne, des habitants ont précisé qu’ils avaient exigé que l’aide leur soit directement donnée. André Chamy revient sur cet épisode de la guerre de la communication prétendant que le Hezbollah et la République arabe syrienne affamaient le Peuple.

Lire la suite sur E&R...

Du Communiqué de Genève…


… à la Résolution 2254

Par Thierry Meyssan | Damas (Syrie) | 21 décembre 2015

Les termes de la Résolution 2254 confirment pour l’essentiel ceux du Communiqué de Genève adopté il y a trois ans. Les deux plus grandes puissances militaires du monde s’accordent pour le maintien de la République arabe syrienne, tandis que les impérialistes —au premier rang desquels la France— poursuivent leur rêve de changer le régime par la force. Mais le monde s’est transformé durant ces années et il semble difficile de faire capoter ce nouvel accord comme cela avait été fait en 2012.

Les relations Washington-Moscou

Les États-Unis et la Russie viennent, pour la seconde fois, de trouver un accord entre eux et de conclure un plan de paix pour la Syrie…

Lire la suite sur le Réseau Voltaire...

Les Russes pour la paix en Syrie


Qui l’eût cru ?…

6939518-red-square-russia-1456x648

Par Hildegard von Hessen am Rhein

Ces derniers mois, les Russes ont pris les manettes dans la crise syrienne et viennent d’obtenir un vrai succès visible avec leur plan de paix présenté aux Nations unies. Certes, les Russes défendent aussi leurs intérêts géopolitiques, tout en faisant de la propagande. Les avancées militaires sont difficilement appréciables, car les Russes doivent se mouvoir sur beaucoup de fronts et qu’en temps de guerre, ils utilisent comme vérité ce qui sert leur stratégie.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire...

Syrie : ce que contient l’accord de l’ONU


Par Marie Bourreau (New York, Nations unies, correspondance) et Hélène Sallon
4835266_6_6a1b_le-ministre-des-affaires-etrangeres-serguei_cf07f0f059e660a31398f70ba74d3323
Le ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d’État John Kerry après une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie.

Sur la forme, c’est historique. En quatre ans et demi de guerre, jamais le Conseil de sécurité des Nations unies n’avait réussi à se mettre d’accord sur une sortie de crise politique en Syrie. Mais sur le fond, la résolution pour un processus de paix en Syrie, votée à l’unanimité par les 15 membres du Conseil, vendredi 18 décembre, exceptionnellement représentés par leurs ministres des affaires étrangères, est un texte de compromis qui laisse entier le problème du sort du président syrien, Bachar Al-Assad.

Lire dans Le Monde...

Syrie : les grandes puissances s’accordent sur un plan de paix


Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution soutenant un plan de paix pour la Syrie

xvm3e3b3aa8-a5d0-11e5-a516-de2a47d44acc
New-York, vendredi 18 décembre 2015

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, ce vendredi, une résolution qui prévoit notamment un cessez-le-feu et la mise en place d’un gouvernement de transition en Syrie.

Quatre ans et demi après le début du terrible conflit en Syrie qui a fait plus de 250.000 morts et des millions de réfugiés, les grandes puissances sont enfin parvenues à s’entendre sur un projet de résolution qui entérine un ambitieux plan de paix pour la Syrie. Après de longues et difficiles négociations, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni et Chine), réunis ce vendredi à New York, ont adopté ce texte à l’unanimité…

Lire la suite dans le Figaro...