Le « phénomène Tauzin »


Qu’en est-il du devoir de réserve auquel le général est assujetti ?

Didier Tauzin

Nicolas Bauer

En 2014, Éric Zemmour présentait un excellent diagnostic des « 40 années qui ont défait la France » dans Le Suicide français. En 2015, Philippe de Villiers témoignait à l’issue de sa courageuse carrière politique dans Le moment est venu de dire ce que j’ai vu. Le nouveau livre de Didier Tauzin s’inscrit dans cette lignée et pourrait bien être le succès de librairie de l’année 2016. Le général effectue, depuis quelques semaines, un tour de France pour présenter Rebâtir la France, le projet présidentiel (Éditions Mareuil). Il a déjà fait salle comble dans une quinzaine de villes : Nice, Lyon, Nancy, Versailles, Clermont-Ferrand… Il a aussi un fort succès sur les réseaux sociaux – presque 13.000 « Likes » sur Facebook, c’est-à-dire davantage que Robert Ménard ou Philippe de Villiers.

Voir la suite dans Boulevard Voltaire...
Publicités

Ce bazooka anti-drone est l’arme ultime…


… pour reprendre le contrôle de son espace aérien

guns

Par Alexis Piraina

Des ingénieurs anglais ont mis au point une arme pour capturer un drone en plein vol.

Les drones sont partout ces derniers temps, et parfois, ils sont même là où ils ne devraient pas être. C’était le cas il y a quelques jours pour le drone qui a failli entrer en collision avec un avion de ligne Airbus A320 au-dessus de Paris. Mais ils peuvent parfois être utilisés pour survoler des zones strictement contrôlées pour obtenir des informations, comme ce fut le cas à l’Élysée, autour des centrales nucléaires, ou encore sur le tournage de Star Wars VII

Lire la suite sur Numerama...

Syrie : la bataille d’Alep…


… et les mensonges de nos journalistes

arton37733-7b841

Guerre sans complexe de l’Occident contre l’information et la conscience politique

L’accumulation des mensonges éhontés par lesquels les journalistes de nos principales chaines télé et de nos grands journaux nous racontent les actuelles opérations militaires en Syrie – qui pourraient marquer un virage majeur dans le cours de cette guerre qui ensanglante le pays depuis cinq ans – est véritablement indigne et scandaleuse. Un sommet a été atteint récemment avec la description faite de la bataille d’Alep…

Lire la suite sur E&R...

Communiqué du général Antoine Martinez


À propos de l’interpellation du général Christian Piquemal

Rentré de Paris hier soir après être intervenu au meeting organisé le 7 à Rungis, et après l’arrestation du général PIQUEMAL la veille à Calais, je diffuse un communiqué que vous pouvez retransmettre largement à vos contacts…

Communiqué du général Antoine MARTINEZ, le 09/02/2016

pdfDevant l’invasion migratoire planifiée que subit l’Europe depuis le « printemps arabe », devenue massive depuis plusieurs mois, des citoyens européens commencent à réagir et à s’opposer aux tenants de l’idéologie multiculturaliste que de nombreux dirigeants veulent imposer aux peuples européens…

Cliquez sur l’icône PDF pour obtenir le communiqué...

Un nouveau « Jour de colère » est-il possible ?


A-t-on encore la capacité d’unir les méprisés du système ?

jour-de-colere

J.-P. Fabre Bernadac

Il y a à peine deux ans, les anti-Hollande se retrouvaient à battre le pavé parisien malgré une pluie ininterrompue pour « Jour de colère ». Cet après-midi-là, sans annonce des médias ni personnalités marquantes, nous rassemblions (selon les chiffres de la préfecture de police) 17.000 participants. Reprenant un symbole à la gauche, notre marche était partie de Bastille. La fin de la journée avait vu l’arrestation de 250 manifestants tombés dans un traquenard programmé…

Lire la suite sur Boulevard Voltaire...

Péchés capitaux


… Les sept impasses de la diplomatie française

N_Gauthier
Nicolas Gauthier
Le Club des Vingt, cité par Nicolas Gauthier

Laurent Fabius quitte donc le Quai d’Orsay pour le Conseil constitutionnel. D’un château l’autre, comme aurait écrit l’un ; d’une sieste à un roupillon, comme aurait dit l’autre.

Foin de mauvais esprit. L’homme est en possession de tous ses esprits, la preuve par son CDD aux Affaires étrangères et ses brillants états de fin de carrière. Un dossier syrien traité avec la maestria qu’on sait ; et l’autre, iranien, rattrapé de près et de peu, par une Maison-Blanche ayant sommé la France de peut-être ne pas trop en faire dans le registre…

Lire la suite sur Boulevard Voltaire...