L’élection et le peuple

Par DONNADIEU Francois-Xavier

L’élection et le peuple

Des idéaux républicains portés par un « Peuple souverain », aux réalités prosaïques de l’égoïsme naturel des acteurs du jeu électoral : les électeurs, les commentateurs et les politiques.

Chaque citoyen, chaque Français majeur, a le droit de faire connaître son choix périodiquement pour désigner les hommes et les femmes en charge de nos destinées collectives. Nous le faisons en principe en notre âme et conscience, en fonction de nos idées, mais aussi le plus souvent de nos désirs et de nos peurs. L’agrégation de tous les choix individuels expressément formalisés, favorisée par la médiation des partis politiques et des règles électorales précises et contraignantes fixant le type de scrutin, le nombre de tours, le seuil d’élimination, les modalités de report… permet de définir ce qui sera le choix de la majorité, aussi faible soit-elle par rapport au nombre des inscrits, et qui devient de ce fait, un peu rapidement et abusivement, le choix du Peuple…

Source : L’élection et le peuple

Publicités

Auteur : MVGR

Amateur éclairé

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s