MES AMIS DE LA FRANCE PROFONDE… COMPAGNONS D’ARMES

Par Roger Holeindre, président du Cercle National des Combattants

Paru dans Être-et-Durer,
journal du Cercle National des Combattants,
no 54, novembre 2015

Notre patrie est en danger de mort… parce que des salauds ne cessent depuis des décennies d’empêcher les plaies de notre histoire nationale de se refermer.

Mettant le racisme à toutes les sauces, des bonimenteurs de foire stipendiés, l’accusent à longueur de mois… et d’années… de tout… et de rien… mais surtout du PIRE.

Non contents d’avoir supprimé le service militaire, outil indispensable à l’assimilation et à la cohésion nationale, ils ont… obéissant à l’on ne sait quels lobbies… ouvert les frontières… permis l’immigration-invasion… pour aujourd’hui décréter que nous serions obligés d’accueillir toute la misère de la terre.

Le fait, pour un grand nombre de citoyens, de prôner la préférence nationale a permis à des individus… qui ont confisqué les médias au seul profit de leurs idéologies fumeuses et destructrices… d’abrutir notre peuple par une propagande antifrançaise… anti-blancs et antichrétienne… et ce, 24 heures sur 24, tout au long de l’année.

Du jour au lendemain, cette revendication légitime est devenue “raciste”… puis un “véritable crime”, punie d’une peine de prison grâce à une loi, “dite Gayssot”, mise en place par un… communiste stalinien. On croit rêver !

Au nom des soi-disant “droits de l’homme… ils truquent… ils façonnent… ils charcutent à leur manière nos lois… nos coutumes… nos traditions… nos croyances religieuses… oubliant tout simplement que “ces droits”… sont… non pas de l’Homme… mais de l’Homme et du Citoyen, c’est-à-dire que les individus ont droit, d’après l’ONU, à un certain nombre de garanties… travail… logement… soins… sécurité… mais, pour un Français en France… pour un Anglais en Angleterre… pour un Papou en Papouasie… pour un Syrien en Syrie. C’est-à-dire, pour un “non citoyen” RIEN, à part chez lui, dans son pays. Sinon… peut-être… la charité chrétienne, qui est estimable, mais qui ne donne pas de droits civiques.

Ce qui m’intéresse, moi… ce sont les étrangers entrés en France légalement… qui aiment la France, et qui, devenus Français, ont également droit à la préférence nationale.

Quand j’ai été élu député dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis (Sevran, Villepinte, Tremblay), ces villes comptaient déjà un très important nombre d’immigrés… Et que disait mon programme électoral ? Ceci…

  • je ne suis ni raciste ni xénophobe,
  • je suis pour la France et les Français d’abord !
  • je suis le candidat de la France française pour tous les Français !

Pour moi peu importe la race ou la religion.

Ma France à moi, c’est un pays où l’on est :

  • français avant d’être catholique !
  • français avant d’être juif !
  • français avant d’être musulman ! etc. etc.

Ma France à moi, c’est un pays où la priorité pour l’emploi, le logement, les soins, les aides sociales, les crèches doivent être réservés en priorité absolue aux Français !

Ma France à moi, c’est un pays où la jeunesse doit apprendre dès l’école ce qu’est notre pays, d’où il vient, pourquoi il faut le défendre, le préserver, car la France est, et doit rester NOTRE PATRIE, dans laquelle nous avons, en priorité, des DEVOIRS pour en mériter les DROITS.

Ma France à moi, c’est un pays où les jeunes, garçons ou filles, qui désirent acquérir un bon métier entreront en apprentissage à 14 ans.

Ma France à moi, c’est un pays où la police pourra faire son travail en paix dans le respect et l’application stricte de la loi qui doit être la même pour tous !

Ma France à moi, c’est un pays où n’existeront plus des enclaves étrangères interdites à la police… aux impôts… à la loi républicaine… peuplées bien souvent de gens ayant la double nationalité, et qui ne font rien pour s’assimiler.

Ma France à moi, c’est un pays où les anciens seront respectés, protégés, soignés et assurés d’une vieillesse heureuse et digne.

Ma France à moi, c’est un pays où la télévision et tous les médiats exalteront l’amour du travail bien fait… le respect de la patrie… et non pas le vice… la violence… le dénigrement continu et systématique… et la falsification de notre Histoire !

Tout cela était clair ! net ! précis ! Et m’avait amené à l’Assemblée nationale, où je me suis battu, bec et ongles, avec tout notre groupe, pour le respect des valeurs de la France… et non pas de… leurs valeurs républicaines qui ne signifient absolument RIEN… car il n’y a qu’une France… alors qu’il y a déjà eu … cinq Républiques.

J’ACCUSE tous les gouvernements, de droite comme de gauche, d’avoir amené au pouvoir… des voyous… dont les socialistes actuels sont l’apothéose dans le reniement, la déloyauté et le non respect de NOTRE NATION DEUX FOIS MILLÉNAIRE.

J’ACCUSE l’Armée Rouge de l’Éducation nationale (même si elle se pose des questions aujourd’hui)… d’avoir fait des gosses de France des apatrides, dont certains en arrivent même à se convertir à l’Islam… pour partir faire le Djihad, et combattre la France… à qui ils doivent tout.

J’ACCUSE les syndicats ouvriers de ne jamais avoir compris que, dans la “guerre économique mondiale” à laquelle nous sommes confrontés… il y a le mot “guerre”, et que cette dernière, comme la classique, on ne risque pas de la gagner si l’on ne la fait pas avec un grand patriotisme et un sens aigu de la NATION, donc obligatoirement… un nationalisme… non belliqueux… mais ardent.

J’ACCUSE ces mêmes meneurs syndicaux, dont les “boutiques” tournent davantage avec l’argent des contribuables, qu’avec celui des cotisations des adhérents, de moins en moins nombreux.

Je les invite aussi à réfléchir à l’excellent proverbe chinois disant… « Quand les gros sont maigres, les maigres sont morts ! »

Nous en sommes arrivés aujourd’hui à l’heure du bourrage de crâne institutionnalisé… à la falsification totale de notre Histoire… où le mouchardage… la dénonciation de ses voisins… ou de ses adversaires politiques… sont prônés… et présentés comme nécessaires pour sauvegarder les valeurs républicaines. QUELLE HONTE !

M. Göbbels et la Propagandastaffel ont fait des émules chez nous et ces fourriers de guerre civile se servent des médias en deux temps…

Le premier, consiste à charger la barque en annonçant “tels des moulins à prières lancinants”

  • que tout va mal en France ;
  • que nous ne sommes que des racistes, des exploiteurs ne rêvant toujours que de rapines et d’exploitation des gens de couleur ;
  • que chez nous la vie est impossible à vivre… pour les noirs… les jaunes… les musulmans… les juifs… les homos… les handicapés, etc.

Mais surtout, que nous comptons…

  • plus de cinq millions de chômeurs ;
  • des milliers d’étudiants à la recherche d’un studio simplement décent ;
  • des centaines de milliers d’affamés (sic)… faisant la queue devant les Restaurants du cœur ;
  • des milliers de SDF qui dorment dans la rue ou dans leur voiture ;
  • des milliers de paysans, à deux doigts de la faillite, ne disposant pour les plus vieux, et surtout leur épouse, que d’une retraite dérisoire et même insultante.

Cette litanie, je le répète… quotidienne… n’est en fait… que l‘abrutissement voulu d’un peuple que l’on veut déposséder… de ses droits… de son sol… de sa culture… de sa religion… de son passé… pour en arriver à la deuxième partie du programme… celle du “grand changement de peuple”…. Dont ces messieurs… qui l’organisent… osent se gausser des patriotes qui, avec juste raison, le dénoncent et appellent à le combattre.

Les Français, dont le maréchal Pétain disait…“qu’ils avaient la mémoire courte”… oublient que ce sont les hommes appartenant à la même chienlit antinationale… qui prônaient… qui exigeaient… la décolonisation ultra rapide des pays de l’Empire, faisant toujours exprès, pour les besoins de leur cause, (à l’exemple des Bolchéviques de Russie ou d’ailleurs) de toujours confondre colonisation et colonialisme, alors que c’est la COLONISATION qui a stoppé net… l’ESCLAVAGE.

On sait ce que sont devenus ces nouveaux États que nous étions en train de bâtir, mais qui, pour la grande majorité, n’étaient pas prêts pour l’indépendance totale.

M. Césaire, le chantre de la négritude, si souvent cité par les ennemis de la France (quand cela les arrange), expliqua lui-même… De Gaulle a donné l’indépendance à des pays qui, pour la plupart, ne l’attendaient pas si rapidement, et étaient prêts à rester encore quelques années aux côtés de la France pour terminer de construire des pays viables, capables de savoir et de comprendre la bonne marche des États modernes, sortant difficilement… très difficilement… du carcan tribal qui les engluait et les englue toujours.

Rapidement, bien sûr, les élites, les bourgeois, les instruits, devant la gabegie, la terreur, la corruption, les dictatures, n’eurent qu’une idée en tête, rejoindre le sol de l’infâme France “raciste”… “exploiteuse”… “marâtre”, etc.

Pour la même clique anti-française de métropole… c’était normal qu’ils viennent alors chez nous… puisque, si rien n’allait plus normalement dans ces pays enfin libres… tout ne pouvait être que de notre faute, car comme le disait encore récemment un cinéaste franco-Algérien… « En Algérie et dans les colonies… les Français se sont goinfrés » (sic).

Personne n’a demandé à ce monsieur… pourquoi, si au temps de la présence française… des gens pouvaient se “goinfrer”… il n’en était plus de même, après qu’ils aient été “libérés”… “débarrassés des crapules colonialistes” qui les exploitaient ?

Tout ceci est un grand mystère qu’il faudra bien tenter d’expliquer un jour.

Résultat, c’est que notre prétendue conduite… infâme, exploiteuse et esclavagiste… ne nous donnait qu’un seul droit notoire… Expier nos fautes… et nous repentir… avec, bien sûr,… une obligation à titre de réparation… Accueillir chez nous (les infâmes exploiteurs)… toute la misère qui s’installa après notre départ… tout cela, grâce à l’arrivée au pouvoir d’individus aux idéaux folkloriques, dont le socialisme scientifique (sic) glanés à Moscou ou dans les républiques populaires… instaurant de simili États qui… presque tous… sombrèrent dans des dictatures sanglantes… une gabegie délirante… un pillage des ressources… minières… agricoles… forestières… toujours dans un bain de sang. Cette époque vit aussi la destruction de la faune que les Européens avaient protégée du temps de la colonisation.

Faut-il donc répéter… une fois encore… une fois de plus… qu’au départ de tous les colonisateurs blancs… il restait en Afrique… un million cinq cent mille éléphants… Bagatelle… n’est-ce-pas ?

Puis, arriva le deuxième temps. Celui de la destruction des Nations d’Occident et de la chrétienté…et, sous la houlette dictatoriale des USA, le grand charcutage du monde arabo-musulman.

Mais pourtant, derrière de belles promesses suscitées par l’arrivée au pouvoir de M. Obama… les choses empirèrent… car ce premier président noir des USA, n’avait en fait que les mêmes possibilités d’actions que ses prédécesseurs. Ces lobbies, dirigeant en fait le pays de l’Oncle Sam (le juif… et le militaro-industriel)… étant toujours en place, alignaient presque en totalité la politique étrangère US sur celle de Tel Aviv… (même si les choses semblent bouger un peu actuellement)

Deux guerres, basées uniquement sur des mensonges, furent faites à Saddam Hussein qui pourtant, avec Afez el-Assad en Syrie, était affilié au parti Baass, qui prônait une certaine laïcité… et le respect des autres minorités religieuses.

C’est à travers les “printemps arabes” que les meneurs du jeu, à la puissance financière colossale… et aux moyens de propagande d’une exceptionnelle ampleur… réussirent à imposer au monde l’idée que… la paix… la joie… le bien-être… le mieux vivre… et la liberté… à travers la démocratie… allaient enfin régner sur le monde arabe.

Il suffisait d’oublier, pour commencer, que les USA avaient tout fait pour faciliter la tache des musulmans dans les pays de l’Europe centrale.

Il fallait aussi ne pas tenir compte du fait, aberrant, que les deux pays arabes les plus proches des occidentaux, et disposant d’un incommensurable stock de pétrodollars… l’Arabie saoudite et le Qatar n’avaient pas les mêmes alliés dans toute la région, et que la haine ancestrale entre Sunnites et Chiites… était… depuis toujours… et resterait à jamais… la ligne politique dont devait tenir compte les “charcuteurs” du Proche et Moyen Orient.

Ce fut en fait le non respect de ces réalités et la politique des “gros sabots US” toujours trop alignée sur celle de Tel Aviv… qui amenèrent pour le monde arabe et l’Occident dans sa totalité, la situation actuelle qui n’est en rien une guerre civile… mais déjà les prémices d’une… troisième guerre mondiale !

Et cette guerre, il faudrait quand même que ceux qui prétendent diriger la France, sachent qu’elle sera… pour la première fois au monde, totale !

En effet, la dernière décennie a vu se mettre en place…

  • des états terroristes très puissants, disposant d’un pactole financier incalculable, de tous les attributs diplomatiques et les facilités afférentes ;
  • des armements sophistiqués que plus personne ne contrôle ;
  • dans tous les pays du monde, des masses humaines inassimilées… endoctrinées… et prêtes à passer à l’action contre leur pays d’accueil ;
  • des armées dites “nationales” ou les “islamistes” sont un danger permanent de désobéissance et d’attentats.

Il ne s’agit donc pas que M. Hollande, après avoir revêtu sa tenue de Commandant en chef des armées… dans laquelle… il n’a jamais paru si grand ! (sic les médiats), envoie en mission le Charles de Gaulle.

Il ne s’agit pas que M. Valls se déguise lui… en Républicain espagnol bon teint, alors que son père était, à l’époque, le directeur du plus grand journal catholique espagnol… qu’il “gueule” des accusations soi-disant républicaines, en, prenant des allures de Benito.

Un seul fait existe, ces messieurs ont déclaré la guerre à l’État Islamique !

Alors, cette guerre… il faut la faire !

Pour cela, il faut tout d’abord fermer les frontières et les contrôler avec la plus grande rigueur. Stopper immédiatement l’invasion actuelle qui dissimule l’arrivée d’islamistes.

Il faut définir, une fois pour toute, ce qu’est et ce que doit faire un citoyen français. Et, je le répète, la race et la couleur n’ont rien à voir dans cette affaire.

Il faut immédiatement mettre en place un service civique militarisé, de six mois minimum, pour apprendre aux jeunes de notre pays ce que l’Éducation nationale ne leur a pas enseigné.

Il faut en fait, faire l’exact contraire de ce que prônent cette gauche vérolée, et son avant-garde écologique… C’est-à-dire, le contraire de ce que prône Charlie et les dégénérés survivants de Mai 68, qui, n’écoutant que leur courage (qui ne leur disait pas grand-chose)… se sont empressés de fuir et de se prosterner devant les tueurs depuis les attentats sanglants… se contentant aujourd’hui, en guise de “culture”, de ne plus attaquer que la religion catholique, Jésus, la Sainte Vierge… et notre pape… infâme scatologie.

Oui… mes frères d’armes… il est temps que tout cela cesse… Il est temps que la France se mobilise et chasse cette chienlit maléfique.

Que Dieu nous aide !

Publicités

Auteur : MVGR

Amateur éclairé

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s