Gilbert Collard…


… la torture en question

Georges Michel

chez-gegene-joinville-le-pont-1349013768-1550x660

« Lorsqu’on a la certitude que l’individu qu’on tient sait où est posée la bombe qui va tuer des innocents, il faut qu’il nous dise où elle est. » Tels sont les propos exacts tenus jeudi matin par Gilbert Collard, député Rassemblement Bleu Marine du Gard, chez Jean-Jacques Bourdin. Nul doute que, dans les jours qui viennent, ces propos seront amplifiés, déformés, exploités par le tribunal de la bonne conscience qui ne connaît pas de vacances judiciaires en notre pays…

 Lire la suite sur Boulevard Voltaire...

Le « phénomène Tauzin »


Qu’en est-il du devoir de réserve auquel le général est assujetti ?

Didier Tauzin

Nicolas Bauer

En 2014, Éric Zemmour présentait un excellent diagnostic des « 40 années qui ont défait la France » dans Le Suicide français. En 2015, Philippe de Villiers témoignait à l’issue de sa courageuse carrière politique dans Le moment est venu de dire ce que j’ai vu. Le nouveau livre de Didier Tauzin s’inscrit dans cette lignée et pourrait bien être le succès de librairie de l’année 2016. Le général effectue, depuis quelques semaines, un tour de France pour présenter Rebâtir la France, le projet présidentiel (Éditions Mareuil). Il a déjà fait salle comble dans une quinzaine de villes : Nice, Lyon, Nancy, Versailles, Clermont-Ferrand… Il a aussi un fort succès sur les réseaux sociaux – presque 13.000 « Likes » sur Facebook, c’est-à-dire davantage que Robert Ménard ou Philippe de Villiers.

Voir la suite dans Boulevard Voltaire...

La Semaine de MAGISTRO


Adossée à des fondamentaux politiques avérés, Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d’information civique et politique.

A tout un chacun

Jacques BICHOT

Économiste, démographe, professeur émérite à l’Université Lyon 3 – ancien président de Familles de France

La loi et les contrats de travail

Du côté des élites

Christine SOURGINS

Historienne de l’art, essayiste

Peut-on déguiser la corruption en mécénat ?
Gérard FREMIOT

Docteur en sciences politiques

Le Front national est-il socialiste ou… gaulliste ?
Eric ZEMMOUR  Journaliste politique
Les coupables confusions de l'extrême gauche
Malika SOREL-SUTTER

Essayiste, ancien membre du collège du Haut Conseil à l’Intégration et de sa mission Laïcité

Pourquoi la loi El Khomri est communautariste

En France

Vincent DESPORTES

Officier, général de division (2S), enseignant à HEC et professeur associé à Sciences po Paris

La Défense ? Une affaire de vision et de volonté !

Avec l’Europe

Françoise THIBAUT

Essayiste, historienne, professeur des universités

Marche turque
François JOURDIER

Officier, amiral (2S)

Non au Grand Turc

De par le monde

Jean SALVAN

Officier, général de corps d’armée (2S)

Qui est l’ennemi ?

Mise à la retraite du général Piquemal…


… sur demande du franc-maçon Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

general-piquemal

Par Pierre-Alain Depauw

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a annoncé son intention de mettre à la retraite le général Christian Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, poursuivi pour participation à une manifestation interdite (la manifestation à Calais contre l’immigration illégale)…

Lire la suite sur MPI...

Ce bazooka anti-drone est l’arme ultime…


… pour reprendre le contrôle de son espace aérien

guns

Par Alexis Piraina

Des ingénieurs anglais ont mis au point une arme pour capturer un drone en plein vol.

Les drones sont partout ces derniers temps, et parfois, ils sont même là où ils ne devraient pas être. C’était le cas il y a quelques jours pour le drone qui a failli entrer en collision avec un avion de ligne Airbus A320 au-dessus de Paris. Mais ils peuvent parfois être utilisés pour survoler des zones strictement contrôlées pour obtenir des informations, comme ce fut le cas à l’Élysée, autour des centrales nucléaires, ou encore sur le tournage de Star Wars VII

Lire la suite sur Numerama...

Le Renseignement pourra voir en partie les URL visitées, théoriquement


url

Par Guillaume Champeau

Dans un avis remis au gouvernement, la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) estime qu’il serait théoriquement possible pour les services de collecter les URL visitées par les internautes surveillés, mais uniquement si elles ne sont pas trop précises. Inextricable…

Lire la suite sur Numerama...